Rechercher

Comment présenter son manuscrit ?

Mis à jour : 4 juil. 2019



Vous êtes décidé à envoyer votre manuscrit à une maison d’édition. Il est conseillé de respecter certains critères quant à sa présentation. En effet, la mise en forme de votre texte doit donner envie à l’éditeur de le lire. Il doit donc être aéré pour faciliter la lecture, et donner la possibilité à l’éditeur d’y apporter des annotations. Choisissez donc un format standard, conforme aux attentes de la plupart des maisons d’édition, sans artifices ni fioritures. Cela donnera toutes les chances à votre manuscrit de ne pas être rejeté au premier coup d’œil. Un document mal présenté pourrait tout gâcher.


Vérifiez que certains éditeurs n’ont pas d’exigences particulières.

Pour ce faire, il suffit de consulter leurs sites internet au préalable. La plupart possèdent une rubrique dédiée avec quelques indications sur leurs attentes.


Soignez l'orthographe

Par ailleurs, votre texte doit contenir le moins de fautes d’orthographe possible et respecter les règles de typographie. En effet, un texte mal orthographié donnera d’emblée une mauvaise image de votre manuscrit et se verra refuser aussitôt ouvert. S’il y a aura bien un comité de correction qui relira votre texte avant sa publication, celui-ci n’est là que pour peaufiner certains détails et repérer les coquilles. La maison d’édition n’a pas pour vocation de relire en profondeur les textes qu’elle reçoit. Cela demande un investissement trop important en temps et en argent. Les éditeurs sont là avant tout pour publier des livres. Vous mettrez donc toutes les chances de votre côté si votre manuscrit est parfaitement présenté et bien rédigé. En somme, adressez à la maison d’édition un projet « prêt à être édité ». La Correction peut vous aider à améliorer votre manuscrit, que ce soit pour corriger les fautes, apporter une mise en pages conforme aux attentes des maisons d’édition ou améliorer le style rédactionnel.


Par défaut, il est conseillé de respecter les règles de présentation suivantes :

  • utilisez une page de garde

  • commencez le texte dès la deuxième page

  • police standard : Time New Roman, Times ou Arial

  • taille 12

  • couleur noire

  • texte justifié

  • interlignes de 1,5 cm

  • marges de 2 à 3 cm autour du texte

  • utilisation de paragraphes (pas de texte monobloc)

  • tiret cadratin pour les dialogues

  • utilisation des espaces insécables

  • numérotation des pages (en bas de pages)

  • indiquer votre nom en bas de pages et le nom du manuscrit

  • relier le manuscrit (avec des spirales et pas sous forme de livre)

  • texte bien orthographié

Sur la page de garde, faites apparaître les informations suivantes :

  • le nom du projet

  • le genre (roman, essai, biographie, etc.)

  • le nombre de mots

  • votre nom

  • vos coordonnées (adresse, numéro de téléphone, adresse email)


Rédigez une lettre d’accompagnement.

Celle-ci doit être de préférence sobre et efficace, mais il n’y a pas de règles particulières. Il est toutefois conseillé d’accrocher l’éditeur en lui montrant que vous connaissez son catalogue, et en lui expliquant pourquoi vous l’avez choisi. Cela valorisera l’éditeur et prouvera que vous ne l’avez pas choisi au hasard. Ensuite, présentez votre texte de manière brève, sans entrer dans les détails. Il s’agit juste de donner envie à l’éditeur de le lire.


©2020 par La Correction. 

France - Belgique - Suisse - Québec