Rechercher

Qu’est-ce que l’orthotypographie ?

Mis à jour : 4 juil. 2019


Pour bien comprendre ce qu’est l’orthotypographie, il est nécessaire de savoir ce qu’est la typographie. Le dictionnaire du Trésor de la Langue Française indique ceci : « Manière dont est composé un texte (qualité des caractères, de la mise en page). », et le Larousse, ceci : « Quel que soit le procédé d’impression, conception graphique d’un ouvrage en choisissant les caractères, les corps, la présentation, en déterminant la dimension du texte, des illustrations (et leur situation dans le texte) ». La typographie est donc un élément important dans la composition de tout écrit en vue d’être publié. Il s’agit au sens large de la manière dont est mis en forme un texte, par l’usage des polices, la taille des caractères employée, la forme des paragraphes, etc. Elle joue un rôle essentiel dans la faculté que le lecteur aura à lire votre texte et une typographie de qualité permettra donc de mieux transmettre un message en facilitant sa compréhension.




Cependant, y a un certain nombre de règles, souvent méconnues, ou mal maîtrisées, qu’il est pourtant essentiel d’appliquer pour qu’un texte gagne en lisibilité et surtout pour qu’il soit correctement écrit. En effet, au même titre qu’on distingue le fait d’écrire un mot, et bien l’écrire, qu’on appelle orthographe, on différencie la typographie, qui consiste donc à mettre en forme un texte, et l’orthotypographie qui signifie mettre en forme un texte de manière correcte, en respectant certaines règles. Le document faisant objet de référence dans le domaine de la typographie est le Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale. Finalement, l’orthotypographie regroupe toutes les normes qui régissent, non pas l’orthographe d'un mot à proprement parler, mais celles qui ont attrait à l’usage des espaces, des abréviations, des majuscules ou encore de la ponctuation. En somme, tout ce qui entoure le mot. L’orthotypographie s’applique généralement à tout texte écrit de manière informatique, par traitement de texte. Quiconque rédige sur ordinateur, quel que soit le type de document, se doit de respecter ces règles s’il souhaite écrire correctement. Ces normes s’ajoutent donc aux règles d’orthographe, de grammaire et de syntaxe. D’ailleurs, de la même façon qu’un mot ne s’écrit pas de manière identique d’une langue à l’autre, les normes typographiques sont différentes en fonction des pays. Les règles sont nombreuses.



Voici un aperçu de quelques règles de typographie :


  • Les espaces :

Les signes de ponctuation doivent être précédés d’une espace s’ils sont composés de deux éléments (? ; : !). Ce n’est pas le cas du point et de la virgule.

On utilisera par ailleurs ce qu’on appelle une espace insécable. Les espaces insécables sont par définition des espaces qu’on ne peut pas couper. Elles ont leur importance dans un texte, car elles permettent de ne pas séparer les éléments entourant cette espace. Concrètement, dans un texte où se situe une phrase interrogative, il n’est pas souhaitable que le point d’interrogation saute une ligne en arrivant au bout du texte. Il faut donc utiliser une espace insécable afin que le signe de ponctuation reste « accroché » au mot final de la phrase. Il s’agit de l’exemple le plus courant. Mais le problème peut se poser également dans un nombre où les différents chiffres qui le composent ne doivent pas être séparés (par exemple 2 400 350).

L’espace insécable s’obtient par exemple sur Word de la façon suivante : Ctrl + Maj + Espace


  • Les abréviations :

Pour les adjectifs numéraux (premier, deuxième, second, etc.) on écrira :

1er pour premier, 1re pour première, 2d pour second, 2de pour seconde et 3e, 4e, 5e, etc. (les abréviations doivent être écrites sous forme d'exposants, il n'est pas possible de le faire ici). Les autres manières d’écrire ces abréviations sont incorrectes.


  • Les majuscules :

On les utilise bien sûr en début de phrase ou d’un titre, mais aussi pour les titres honorifiques (Sa Majesté), pour définir les noms d’habitants ou de peuples (les Français, les Celtes) ou encore pour les points cardinaux lorsqu’ils désignent une région (la Corée du Sud, l’Europe de l’Est).


Les règles sont nombreuses et couvrent un large champ d'application. Il s'agit d'un aperçu. Si vous avez besoin d'aide pour corriger un document, vous pouvez demander une relecture auprès de La Correction qui mettra tout en oeuvre pour repérer les coquilles et autres erreurs de typographie.

©2020 par La Correction. 

France - Belgique - Suisse - Québec

  • Facebook Social Icon